« Le Christ, notre Pâque ! » (1 Cor 5,7)

Prière du dimanche soir

 


Introduction

Dieu, viens à mon aide, Seigneur viens vite à mon secours!
Gloire au Père, au Fils, au Saint-Esprit, maintenant et toujours
Dans le siècles des siècles, Amen! Alelluia!

 

Hymne

 

Avant la fin de la lumière,
Nous te prions, Dieu créateur,
Pour que, fidèle à ta bonté,
Tu nous protèges, tu nous gardes.

Que loin de nous s’enfuient les songes,
Et les angoisses de la nuit.
Préserve-nous de l’ennemi :
Que ton amour sans fin nous garde.

Exauce-nous, Dieu, notre Père,
Par Jésus Christ, notre Seigneur,
Dans l’unité du Saint-Esprit,
Régnant sans fin dans tous les siècles.

Psaume 90

Le Seigneur a pour toi donné ordre à ses anges, de te porter dans leurs mains, pour que ton pied ne heurte la pierre.

Quand je me tiens sous l’abri du Très-Haut
et repose à l’ombre du Puissant,
je dis au Seigneur : « Mon refuge,
mon rempart, mon Dieu, dont je suis sûr ! »

C’est lui qui te sauve des filets du chasseur
et de la peste maléfique ; *
il te couvre et te protège.
Tu trouves sous son aile un refuge :
sa fidélité est une armure, un bouclier.

Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit,
ni la flèche qui vole au grand jour,
ni la peste qui rôde dans le noir,
ni le fléau qui frappe à midi.

Qu’il en tombe mille à tes côtés, +
qu’il en tombe dix mille à ta droite, *
toi, tu restes hors d’atteinte.

Il suffit que tu ouvres les yeux,
tu verras le salaire du méchant.
Oui, le Seigneur est ton refuge ;
tu as fait du Très-Haut ta forteresse.

Le malheur ne pourra te toucher,
ni le danger, approcher de ta demeure :
il donne mission à ses anges
de te garder sur tous tes chemins.

Ils te porteront sur leurs mains
pour que ton pied ne heurte les pierres ;
tu marcheras sur la vipère et le scorpion,
tu écraseras le lion et le Dragon.

« Puisqu’il s’attache à moi, je le délivre ;
je le défends, car il connaît mon nom.
Il m’appelle, et moi, je lui réponds ;
je suis avec lui dans son épreuve.

« Je veux le libérer, le glorifier ; +
de longs jours, je veux le rassasier, *
et je ferai qu’il voie mon salut

Lecture (Deutéronome 6, 4-9)

Ecoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’Unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. Ces paroles que je te donne aujourd’hui resteront dans ton cœur. Tu les rediras à tes fils, tu les répéteras sans cesse à la maison ou en voyage, que tu sois couché ou que tu sois levé ; tu les attacheras à ton poignet comme un signe, elles seront un bandeau sur ton front, tu les inscriras à l’entrée de ta maison aux portes de la ville.

Cantique de Syméon

Sauve-nous Seigneur, quand nous veillons, garde-nous Seigneur, quand nous dormons, et nous veillerons avec le Christ, et nous reposerons en paix.

Maintenant, ô Maître souverain, +
tu peux laisser ton serviteur s’en aller
en paix, selon ta parole.

Car mes yeux ont vu le salut
que tu préparais à la face des peuples :

lumière qui se révèle aux nations
et donne gloire à ton peuple Israël.

Oraison

Celui ou celle qui guide dit :
Notre Seigneur et notre Dieu, tu nous as fait entendre ton amour au matin de la Résurrection ; quand viendra pour nous le moment de mourir, que ton souffle de vie nous conduise en ta présence. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.
R/ Amen.

Bénédiction

Que le Seigneur nous bénisse et nous garde, le Père, le Fils, et le Saint-Esprit.
R/. Amen.

Chant Marial

R/ Réjouis-toi, ô Mère du Sauveur, Alléluia, Alléluia, Alléluia !

1. Réjouis-toi, Vierge que le Père a choisie de toute éternité, /Réjouis-toi, Mère du Fils de Dieu venu sauver les hommes, /Réjouis-toi, Demeure de l’Esprit Saint, /Réjouis-toi, par toi nous rendons grâce à la Trinité Sainte.

What do you want to do ?

New mail