« Le Christ, notre Pâque ! » (1 Cor 5,7)

« Convertissez-vous, car le royaume des Cieux est tout proche. » Mt 3, 2

Articles d’actualité

La fin annoncée d’un modèle d’Eglise

La fin d’un modèle d’Église n’est pas la fin de la foi catholique en France. Elle signifie la transformation, ou plutôt la disparition imminente d’une figure familière : une église édifiée autour d’un clergé desservant des paroisses, offrant comme chemin de sanctification, la vie des sacrements.

« C’est le Christ qui nous a envoyés. Qu’il ait pitié de nous » : le discours d’ouverture de l’assemblée de la CEF à Lourdes le 3 novembre 2022

J’ai tenu à vous parler sous l’image de l’enfant qui pleure : elle nous avait réunis l’an passé, elle avait symbolisé les pas intérieurs et extérieurs que nous avions franchi ou que nous nous apprêtions à franchir encore. Une fois encore, il nous faut le regarder, cet enfant qui pleure. Nous devons constater qu’il y a même dans le corps épiscopal des hommes qui ont fait du mal.

La vocation de l’Eglise dans une société moderne

Ce texte est tiré du dernier livre du cardinal Cardinal Joseph de Kesel, Archevêque de Malines-Bruxelles. L’auteur fait le même pari que le pape François face aux phénomènes contemporains – déjà anciens – de la sécularisation, de l’indifférence religieuse et de l’affaiblissement institutionnel : ce n’est pas une culture de la confrontation ni par une tentative de revival d’un passé révolu que le christianisme peu retrouver de l’audience et des couleurs en Europe, sinon il risque de s’isoler et de se couper du monde. Le salut de la mission universelle de l’Eglise dépend plutôt de son aptitude à faciliter une culture de la rencontre et du dialogue avec tous ceux qui veulent humaniser la société moderne et refusent la marginalisation de la religion de la sphère publique. 

A porter dans votre prière cette semaine

Seigneur, en ces temps d’épreuve pour nos communautés, tu apportes la consolation d’un nouveau commencement. Nous te confions nos doutes, nos incompréhensions, nos inquiétudes. Viens renouveler nos vies à l’écoute de ton Evangile.
Viens Seigneur, ne tarde plus !

Seigneur, à l’école de Jean le Baptiste tu nous appelles à préparer des chemins de conversion, donne nous l’audace et le courage de marcher ensemble en apprenant, dans ton Esprit, à nous écouter. Que le Synode en cours pour ton Eglise soit signe de cette conversion.
Viens Seigneur, ne tarde plus !

Seigneur, tu te livres par nos mains pour annoncer au monde ton amour comme un règne possible dès à présent. Que le changement radical que nous inspire ton Évangile soit signe pour le monde !
Viens Seigneur, ne tarde plus !

Seigneur, tu viens consoler notre indignité car tu nous veux comme Toi, serviteur et ami. Que ton Esprit inspire tous nos dialogues pour progresser dans l’unité de nos Eglises !
Viens Seigneur, ne tarde plus !

Seigneur, en veillant ce soir, nous attendons ta venue, viens combler l’espérance de tous les hommes. Nous te confions ce soir … Viens Seigneur, ne tarde plus !